Jean-François : Bonjour Long, vous êtes actuellement responsable de la résidence Maeva La Muzelle située sur la station des 2 Alpes. Pourriez-vous, dans un premier temps, vous présenter et, dans un second temps, nous parler de votre résidence ?

Long :Je suis directeur aux Deux Alpes depuis 2004. Issus du métier de l’animation, j’aime le contact et les sports de nature. La station est une vallée d’altitude. A l’origine, elle était un alpage partagé entre deux communes : Mt de Lans et Venosc, d’où le nom de Deux Alpes. La résidence, aux façades de bois, s’agence autour d’une place piétonne face au Pic de la Muzelle. Une place « village » qui est partagée par des bar-restaurants, une supérette, des magasins, un point office du tourisme / ESF, La poste et même la mairie.

Jean-François : En matière de développement durable, la résidence est-elle active ?

Long : Apporter l’électricité et l’eau en montagne demande beaucoup d’énergie, ainsi nous sommes fortement impliqués dans sa gestion. Nous avons sensibilisé les équipes puis mis en place des économiseurs d’eau, des contacteurs de portes, des ampoules économiques. Nous accompagnons la station qui s’est lancée, il y a 6 ans dans le tri sélectif et dans l’isolation des bâtiments.

Jean-François : Selon vous qu’est ce qui caractérise le plus votre région ?

Long : Les Deux Alpes sont l’une des plus anciennes stations de ski d’Europe. Le domaine skiable s’étend de 1400m aux 3600m du glacier. Elle a su être novatrice en soutenant le développement du snowboard et du VTT de descente. Entre Venosc village nichée au fond de la vallée et les quartiers de la station, on traverse le village montagnard, les chalets d’altitudes, le plateau 70’s… toute une histoire de la « station de ski » à découvrir et redécouvrir.

Jean-François : Qu’est ce qu’on peut faire dans le coin ? (Bons plans, restaurants, les incontournables)

Long : Il y en a pour tous les gouts de la crêpe au coin du feu, au restaurant semi-gastro, de la raclette au magret… Le plus difficile est de faire son choix. Je vous recommande particulièrement la descente au clair de lune et l’après-ski à Venosc village. Deux formules décalées sont proposées: skier de nuit après un bon repas en altitude ou encore profiter d’une fermeture des remontées de Venosc à 19h pour plonger dans le village historique.

Jean-François : Quel est votre meilleur souvenir depuis que vous occupez ce poste ?

Long : Mon premier passage via le glacier au domaine hors piste de la Grave se mérite mais restera inoubliable. C’était se lever dans la grisaille et traverser la mer de nuage pour rejoindre le bleu et blanc glacier : une sorte de « toit du monde » à la vue imprenable. Atteindre le sommet de la Meije accroché à une chenillette offre un bond dans un espace naturel et préservé : la haute montagne, le lac gelé d’altitude, la forêt et une descente de rêve dans un paysage magique de 3600m à 1200m…

Jean-François : Trois mots clés représentatifs de la résidence, son ambiance… ?

Long : « Tous les services à vos pieds », « place piétonne » et « Festif ».

Merci beaucoup Long, et à bientôt dans la résidence Maeva La Muzelle.